"Pourquoi un objectif de 15 minutes après la pénétration ?"
On considère qu'il faut généralement une dizaine de minutes à la femme pour qu'elle parvienne à un orgasme par pénétration, après des préliminaires assez longs.

C'est pour cette raison que notre objectif, après avoir résolu une éjaculation précoce est de parvenir à une éjaculation d'environ 15 minutes après la pénétration. 

 

 

"Je compense en amenant ma partenaire à la jouissance par d'autres moyens (caresses, cunnilingus...)"
Oui, mais ce ne sont que des compensations : on ne peut  pas se contenter constamment de substituts, durant toute sa vie, vous le savez bien, sinon vous ne chercheriez pas à résoudre ce problème !...

 

 

"Quel sont les risques si je ne règle pas mon éjaculation précoce ?"
L'éjaculation précoce va se dégrader et finir par provoquer d'autres problèmes bien plus importants, comme les problèmes d'érection -voire même une absence totale d'érection-, une perte de désir sexuel ou bien encore une absence d'éjaculation, ce qui semble être un rêve pour l'éjaculateur précoce mais qui devient vite un cauchemar pour les deux partenaires.
De plus, vous n'êtes pas sans ignorer les effets déplorables qu'un tel problème engendre chez votre partenaire...

 

 

"Quelquefois, mon érection est moins bonne et à d'autres moments, c'est mon éjaculation qui ne vient pas"
Il est fréquent que chez certains hommes, leur éjaculation précoce se dégrade et qu'elle se double, selon les moments, de difficultés à éjaculer ou bien de problèmes d'érection.
C'est un problème qu'il faudra bien évidemment prendre en compte dans le règlement du problème global... mais que nous règleront également dans le même temps.

 

 

"Ma seconde éjaculation est toujours beaucoup plus longue à venir"
C'est souvent le cas.
On parle toujours d'éjaculation précoce, même si la seconde éjaculation (ou les autres) surviennent après un temps beaucoup plus long.
En effet, pour la partenaire, c'est bien cette première éjaculation qui est importante : la (ou les éjaculations suivantes) ne sont que des "séances de rattrapage" qui ne comblent pas véritablement la frustration de la première...

 

 

"On dit qu'il existe maintenant un médicament contre l'éjaculation précoce..."
Que ne dit-on pas ! et les médias s'en font l'écho (pas aussi innocents que ça, financièrement !).
La pub, a toujours fait vendre, surtout ce à quoi vous pourriez penser...
Je vois tous les jours les ravages que cela occasionne et ce n'est pas terminé puisque sans être un oiseau de mauvais augure j'ai la conviction que nous sommes probablement là, à la veille du prochain scandale sanitaire des années futures.
Lisez la notice et les mises en garde concernées : si cela ne vous fait pas froid dans le dos, vous pouvez continuer à en prendre.
Mais je ne suis pas de taille à remettre en cause les monopoles.

 

 

"Lorsque mon éjaculation ne sera plus précoce, aurais-je toujours la possibilité d'éjaculer plus rapidement ?"
Oui, bien entendu.
Lorsque vous aurez définitivement résolu votre éjaculation précoce, votre corps aura appris à "tenir" des temps très longs, c'est notre objectif.
Néanmoins, si à un certain moment, au cours d'un rapport sexuel, vous sentez que votre partenaire est sur le point de parvenir à l'orgasme, bien avant vous, il vous sera toujours possible de "l'accompagner" en éjaculant beaucoup plus rapidement cette fois-ci.
Il n'en reste pas moins que vous serez parfaitement capable, le lendemain, si vous le souhaitez, de revenir à une éjaculation après un temps très long.

 

 

"Ma partenaire ne veut pas que je règle mon éjaculation précoce..."
En effet, je rencontre souvent ce cas.
Quelquefois, la partenaire a la croyance que lorsque son compagnon n'aura plus de problème sexuel, il s'en ira voir ailleurs.
Ce n'est probablement pas la meilleure façon de le "retenir" que de se l'attacher de cette façon !
Permettre à son compagnon (et l'encourager) à résoudre les difficultés qu'il rencontre est la meilleure preuve d'amour qu'on puisse lui témoigner.

 

 

"Les autres pratiques sexuelles (fellation, masturbation...) ne risquent-elles pas de perturber ma rééducation ?
Non, fort heureusement !
Pendant votre thérapie (et bien entendu, par la suite également !) vous pourrez utiliser toutes les pratiques sexuelles que vous souhaitez, sans aucune incidence sur la résolution définitive de votre problème.

 

 

"Qu'est-ce qui me garantit que je vais réellement résoudre mon éjaculation précoce ?"
Rien.
Nous avons malgré tout un objectif commun : vous, de votre côté, vous voulez résoudre vos problèmes et vous ne voulez pas perdre d'argent ; moi, personnellement je m'engage à vous y aider et je ne veux pas non plus perdre mon temps.
Plus de 30 années d'expérience ne se méritent pas sans des résultats probants : si ce n'était pas le cas, internet s'en chargerait, ce qui est une bonne chose.
Partant de là, nous avons probablement de bonnes raisons de travailler ensemble et d'une façon efficace.
Depuis que j'exerce, j'ai déjà permis à des milliers d'hommes de résoudre les difficutés sexuelles qu'ils rencontraient.
Alors, pourquoi pas vous ?

 

 

 

l'éjaculation précoce (article complet)

 

 

votre première séance